Les Warriors font le deuil de leur invincibilité

09 June 2017: Golden State Warriors forward Kevin Durant (35) is seen with Golden State Warriors guard Stephen Curry (30) during the Cleveland Cavaliers 137-11 victory over the Golden State Warriors, in game 4 of the 2017 NBA Finals, at the Quicken Loans Arena, Cleveland, Ohio, USA.

Nous y voilà, 3-1. Comme la saison dernière, les deux équipes retournent à Oakland sur le même score mais dans des circonstances entièrement différentes. N’est-ce pas Draymond Green ?

« Dieu merci, je vais pouvoir jouer lundi ! Enfin, j’espère, » s’amusait Green après le Game 4.
Le ton de l’ancien de Michigan State résume à lui seul l’ambiance dans le vestiaire des Warriors après cette première occasion manquée de récupérer le trophée Larry O’Brien. Si la déception est bien entendu présente, les hommes de Steve Kerr sont exactement là où ils voulaient être avant le début de la série.

« C’est ce que vous voulez faire, non ? Quand vous avez l’avantage du terrain, vous voulez remporter vos matchs à domicile et en prendre un à l’extérieur. Nous sommes dans une situation idéale, à nous d’en tirer profit, » disait Steve Kerr en conférence de presse. « La saison dernière fait partie du passé, cette saison est une autre histoire. »
Outre la suspension de Draymond Green, les Warriors ne pouvaient également compter sur Kevin Durant l’année dernière. Avec une équipe différente et une expérience non négligeable, ils rejettent toute comparaison avec les Finals 2016.

Première défaite en deux mois !
À l’instar de l’apaisement ressenti lors du money time du Game 3, Stephen Curry se dit encouragé par la façon dont son équipe a digéré cette première défaite depuis le 10 avril.

« J’ai bien aimé l’atmosphère du vestiaire après le match parce qu’on a parlé de ce que que nous devons faire différemment pour mieux jouer, en particulier dans les six premières minutes, » confie le double MVP tout en restant vigilant. « Ça fait du bien de rentrer à la maison mais on ne peut s’attendre à gagner simplement parce qu’on joue à domicile. »
Après les 73 victoires mais la défaite en finale de la saison dernière, les Warriors ont encore manqué une opportunité d’écrire l’histoire. Ils ne finiront pas les playoffs avec 16 victoires et 0 défaites mais là encore, l’expérience de la saison dernière les aide à tourner la page pour se concentrer sur le seul objectif de leur saison.

« 16-0 aurait été génial mais c’est fini alors oublions toutes les discussions sur notre invincibilité, » rétorque Klay Thompson. « Il est temps d’offrir un super spectacle à nos fans à Oakland pour essayer de finir le boulot à l’Oracle. »

Et dans la fournaise de l’Oracle avec toute la Dub Nation derrière eux, les Warriors s’attendent à un tout autre scénario que celui du Game 4.

« Ils ont sorti la performance qu’on les savait capable de sortir pour rester en vie et malgré tout on n’a jamais eu l’impression d’être à la rue. On était là tout le match. Si on marque deux tirs par ci et qu’ils ratent deux tirs par là, peut être que le momentum aurait tourné, » avoue Draymond Green. « Mais une chose est sure, je ne peux pas imaginer une seconde les voir arriver à l’Oracle et marquer 24 3-points. Ne vous en faites pas pour nous ! »