LDC: De mauvais signes pour le Real ?

Ce samedi à Cardiff, le Real Madrid cherche à décrocher sa 12e UEFA Champions League. Mais pour cela, en plus de devoir écarter la Juventus, les hommes de Zinédine Zidane vont devoir vaincre quatre malédictions.

Les superstitions sont souvent des compagnons de route des sportifs de haut niveau. Nombreux sont les joueurs à avoir leurs porte-bonheur personnels, une finale d’UEFA Champions League se voit souvent nappée d’une source de crainte supplémentaire : la malédiction des statistiques. Pour décrocher son 12e trophée dans l’épreuve, le Real Madrid va ainsi devoir surpasser quatre obstacles bien décidés à barrer sa route.

1. Conserver son titre

Depuis l’instauration de la formule UEFA Champions League, aucune équipe n’a réussi à conserver le trophée, l’AC Milan étant le dernier club à avoir remporté deux Coupes d’Europe des clubs champions consécutives (1989, 1990). Depuis, quatre équipes se sont cassé les dents sur ce dernier obstacle et trois se sont succédé à cette tâche. En 1994, l’AC Milan remporte la finale face au FC Barcelone.

United, dernier vaincu

L’année suivante, le club italien s’incline face à l’Ajax qui pense alors pouvoir remplir cet objectif, mais tombe l’année suivante face à la Juventus, elle-même battue alors ensuite par le Real Madrid. Dernier à avoir essayé de parvenir à cet objectif, Manchester United, vainqueur en 2008, vaincu en 2009 par le Barça à Rome.

2. Champion du Monde

Depuis le passage au XXIe siècle, aucune équipe européenne n’est parvenue à remporter la Coupe du Monde des Clubs et l’UEFA Champions League lors de la même saison. Une seule équipe s’est approchée de cette possibilité : Manchester United lors de la saison 2008/09.

Sacré au Japon,

Mais cette année-là, le FC Barcelone était un obstacle trop important à franchir (voir ci-dessus). Or le Real est devenu précisément en décembre dernier un superbe champion du monde des clubs au Japon !

3. Année impaire

Depuis le passage au format UEFA Champions League, le Real Madrid a remporté cinq trophées. Tous ont été décrochés lors d’une année paire. En 1998, le Real retrouvait les joies d’un titre dans la plus prestigieuse des compétitions européennes de clubs en triomphant de la Juventus, en 2000, les Merengue s’imposaient à Paris face à Valence, Zidane offrait la neuvième UEFA Champions League deux ans plus tard à Glasgow face à Leverkusen, les deux derniers succès, acquis face à l’Atlético de Madrid ayant été remportés en 2014 et 2016.

Une éternité

Sur les onze C1 décrochées par le Real, deux seulement l’ont été une année impaire, celles de 1957 et 1959. C’était il y a une éternité dans le football.

4. L’Italie tous les sept ans !

Depuis l’instauration du format actuel, un club italien remporte l’UEFA Champions League tous les sept ans. C’est ainsi qu’il y a sept ans, l’Inter de Milan remportait son troisième trophée dans l’épreuve face au Bayern Munich, il y a 14 ans, Milan décrochait sa sixième couronne lors d’une finale 100% italienne, il y a 21 ans, la Juventus s’imposait face à l’Ajax.

Après l’Inter, la Juventus ?

Si l’AC Milan n’avait pas attendu 7 ans pour passer de son sixième à son septième titre en C1, depuis 2010, aucun italien ne s’est imposé, la Juventus ratant le coche en 2015 face au Barça.

 

Credit: http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/news/newsid=2474180.html#2474180