Les Cavaliers humilient les Celtics pour retrouver les Warriors en finale

Les Cavs n’ont pas fait de sentiment au moment de conclure la série sur le parquet de Boston cette nuit et accéder ainsi à une troisième finale NBA consécutive. Laminés dans les règles (102-135), les Celtics, menés de 21 points dès le premier quart-temps se sont rendus à l’évidence, en l’absence d’Isaiah Thomas, la marche pour espérer titiller le champion en titre était très haute. Au cœur de l’action, aux côtés de Kevin Love (15 pts, 11r bds) et Kyrie Irving (24 pts, 7 pds), LeBron James a encore été le meilleur avec 35 points en 35 minutes, 8 rebonds et 8 passes. En plus d’accéder à sa 7e finale NBA consécutive au terme d’une 4e victoire en 5 matchs face aux C’s, le King s’est permis le luxe de dépasser Michael Jordan en tête des meilleurs marqueurs de l’histoire des Playoffs NBA (5 995 pts). Rendez-vous à partir de jeudi prochain pour la belle face aux Warriors !

43 points en 12 minutes, Boston K.O. d’entrée

Comme à presque chaque match dans la série, Kevin Love attaque fort, cette fois en plantant les 8 premiers points de son équipe à 3/4 au tir. LeBron James, décisif par deux fois près du cercle lance ensuite J.R. Smith pour un dunk facile en contre-attaque consécutif à une énième bonne défense. Le score est de 5-14, les Celtics sont déjà dos au mur, multiplient les loupés, mais le pire est à venir. LeBron James entame les 5 dernières par un 2+1 et un dunk où il marche sur Jerebko et Brown. Mué en meneur de jeu, il sert ensuite Korver à deux reprises à 3 points et Cleveland enfonce déjà le clou, en portant la marque à 16-37 après un cinglant 16-4. En réponse au 6-0 de Boston, James au buzzer des 24 secondes et Irving ajoutent deux paniers à 3 points qui viennent sceller le meilleur quart-temps de l’histoire des Cavs avec 43 points inscrits (27-43).

Le débats se durcissent, dans un registre où Jae Crowder se donne sans compter. L’ailier des C’s s’offre à son tour un panier avec la faute, des lancers et un lay-up pour faire renaître un semblant d’espoir dans les travées du TD Garden (35-52). Mais LeBron James assure au scoring, se rapprochant inexorablement de Michael Jordan au sommet de l’histoire (20pts à la pause, 7/8 au tir). Malgré les 11 derniers points inscrits par Bradley dont deux dunks tonitruants en contre-attaque, les Cavs virent largement en tête à l’heure du repos (57-75, meilleure mi-temps de l’histoire des Cavs en Playoffs à 60% au tir), bien aidés sur la fin par un Deron Williams brillant avec 14 points (5/6) en première mi-temps.

Le King détrône Jordan

Kyrie Irving se rappelle au bon souvenir de son 3e quart-temps de rêve du Game 4 en inscrivant les 11 premiers points de son équipe au retour des vestiaires avec notamment trois paniers à 3 points sensationnels (63-86). LeBron James score ensuite à deux reprises dans la peinture, enfonçant Olynyk au passage, avant de claquer un dunk dans les règles de l’art. Les Cavs pointent à +30, voilà les amateurs de suspense définitivement renvoyés au lit (65-95). Sur un 3_points ouvert à l’aile, le King dépasse His Airness au classement des meilleurs marqueurs de l’histoire de la ligue en Playoffs. Un détail loin d’être anodin pour James, congratulé par tous ses coéquipiers. Ce dernier termine le 3e quart-temps sur un nuage, prêt à savourer depuis le banc pendant 12 délicieuses minutes sa 7e qualification consécutive en finale NBA (74-109).

Pour l’honneur, la third unit des C’s remportera le dernier acte devant un public resté fidèle jusqu’à la dernière seconde. Avant de voir les Cavs soulever le trophée de champion de la Conférence Est. Une ultime célébration pour la franchise avant de passer aux choses sérieuses et aux retrouvailles face aux Warriors, à partir du jeudi 1er juin.