Le Real remercie Ronaldo et l’arbitrage !

Poussé en prolongation par le Bayern Munich, le Real Madrid a notamment profité d’un but hors-jeu de Cristiano Ronaldo pour se hisser en demi-finales de la Ligue des champions, mardi soir (4-2, ap). Le Portugais a d’ailleurs fini avec un triplé.

C’était LA « finale avant l’heure » de ces quarts de la Ligue des champions (plus que le déséquilibré Juventus-Barça) et on s’en souviendra pendant longtemps… Entre le Real Madrid et le Bayern Munich, il y a eu du jeu, de la domination, des réponses tactiques, beaucoup de buts et même… une ou plusieurs erreurs d’arbitrage qui ont fait basculer la double confrontation en faveur du Real Madrid, mardi soir à Bernabéu (4-2, ap). Cristiano Ronaldo a en effet inscrit un but décisif entaché d’un hors-jeu en début de prolongation (105e).

Le but hors-jeu de Ronaldo 

Avant ce dénouement polémique, l’affrontement de haut vol a constamment basculé d’un côté comme d’un autre. Dominatrice, parfois largement dominatrice, la formation de Carlo Ancelotti a justement concédé beaucoup d’occasions, les Merengues manquant d’ouvrir le score en contre-attaque. Un penalty obtenu par Arjen Robben a finalement permis à Robert Lewandowski d’ouvrir le score (53e). Si Cristiano Ronaldo a égalisé de la tête (76e), un csc de Sergio Ramos a engendré une prolongation (78e). Contrairement au reste, les 30 minutes supplémentaires n’ont finalement offert aucune suspense. D’abord parce qu’Arturo Vidal a été exclu pour un 2e carton jaune un peu sévère (84e).

L’exclusion de Vidal

Surtout, Zizou et ses ouailles ont eu le mérite de prendre le dessus, portés par un grand Cristiano Ronaldo. Replacé en pointe, il n’a pas manqué ses deux occasions, hors-jeu sur un centre de Sergio Ramos (105e), puis servi parfaitement par un énorme Marcelo (110e). Marco Asensio, qui avait remplacé un Karim Benzema discret (64e), a enfoncé le clou face à des Bavarois éreintés (112e). Les deux équipes ont régalé l’Europe, mais les joueurs ne sont pas tous des super-héros.

Le rush de Marcelo sur le 3e but