Un sabotage signé Messi et Piqué

Alors que le FC Barcelone a brillé par son absence lors des Fifa Football Awards, lundi, ce sont les joueurs catalans qui auraient refusé de se rendre à Zurich. Messi et Piqué avaient encore en tête le sale coup des Madrilènes datant de 2011.

« J’aurais voulu que Messi soit là, et tous les joueurs de Barcelone« , a lancé Cristiano Ronaldo, un poil narquois, lorsqu’il a récupéré son trophée The Best 2016, lundi soir. Si leurs admirateurs se déchirent à travers toute la planète, « La Pulga » et « CR7 » ont fini par s’apprécier après toutes les soirées de gala qu’ils ont passées côte à côte. Messi n’est pas venu à Zurich et il en aurait décidé ainsi avec Gerard Piqué, alors qu’Andrés Iniesta et Luis Suarez étaient également attendus (les 4 cités font partie du onze de l’année).

Mourinho encore dans les têtes…

Le FC Barcelone avait annoncé l’absence de ses protégés dans la matinée, arguant que le groupe de Luis Enrique (non nommé chez les entraîneurs) préparait un match de Coupe du Roi compliqué contre Bilbao mercredi soir. En fait, ce sont les cadres du vestiaire catalan qui ont décidé de ne pas faire le déplacement, afin de se venger du précédent (inverse) datant du gala de la Fifa en 2011. C’est la thèse débattue par certains journalistes madrilènes en déplacement en Suisse.

Il y a six ans, José Mourinho avait en effet interdit la virée zurichoise à quatre de ses ouailles (Cristiano Ronaldo, Iker Casillas, Sergio Ramos et Xabi Alonso, tous dans le FIFPro World XI). Le « Special One », lui-même invité, avait fini 3e chez les coachs, très loin derrière Pep Guardiola (12,43% contre 41,92%), alors que Ronaldo avait été logiquement devancé par Messi (21,60% contre 47,88%). Depuis, le gaucher argentin a accepté sans broncher voir son rival portugais monter sur la scène du Ballon d’Or en 2013 et 2014.