Qualif CDM 2018 : le Nigeria surclasse une Algérie déjà en danger !

Le Nigeria s’est imposé 3-1 face à l’Algérie. Avec cette victoire, les Eagles pointent à la première place du groupe, cinq points devant les Fennecs, derniers.

L’Algérie se déplaçait au Nigéria cet après-midi dans le cadre du troisième tour des qualifications pour le Mondial de Russie 2018. Après un match nul lors de la première rencontre, face au Cameroun (1-1), les Fennecs se devaient de l’emporter face à une équipe nigérienne qui avait elle fait le travail face à la Zambie (2-1). C’était aussi le premier match du Belge Rodrigo Leekens sur le banc de la sélection algérienne, lui qui vient d’être nommé. Et il avait probablement espéré de meilleurs débuts, son équipe s’étant inclinée 3-1 face à celle entraînée par Gernot Rohr.

La rencontre démarrait bien mal pour les Algériens, qui sortaient avec l’artillerie lourde, Mahrez et compagnie étant présents sur la pelouse d’entrée. Après une petite première demi-heure plutôt équilibrée, ce sont bien les Super Eagles qui prenaient l’avantage, via Victor Moses. Le joueur de Chelsea profitait d’une erreur de Belkaroui, qui interceptait mal une passe à destination d’Obi Mikel, pour crucifier M’Bohli (1-0, 25e). Un coup dur pour les Algériens, qui réagissaient cependant plutôt bien. Bentaleb loupait l’immanquable après une superbe action individuelle de Brahimi, ne trouvant pas le cadre alors qu’il avait juste à mettre le pied pour égaliser (37e). Dans la foulée, Mahrez voyait lui aussi une tentative frôler le poteau avant de sortir (38e).

obi-mikel-a-realise-une-superbe-performance_190122

Les errements défensifs ont coûté cher

L’Algérie semblait donc clairement en mesure de revenir au score, et les supporters nigérians semblaient déjà résignés. Mais les erreurs défensives allaient encore coûter cher aux Algériens, très cher même. Sur un ballon d’Etebo pour Obi Mikel, la défense algérienne se trouait complètement dans l’alignement défensif, avec un Mandi qui couvrait celui qui ne joue pas à Chelsea, le laissant donc en position tout à fait valable. Le milieu de terrain nigérian, seul, expédiait tranquillement le ballon au fond des filets (2-0, 42e). Sans surprise, les Fennecs se ruaient vers l’attaque en deuxième période, face à une équipe du Nigéria dangereuse en contre. Les situations chaudes s’enchaînaient, à l’image de cette tentative de Slimani (58e). Bentaleb allait donc rapidement égaliser, et avec la manière. Le jeune joueur de Schalke 04 expédiait un véritable missile sous la barre d’Akpeyi (2-1, 67e).

Après le but, les troupes de Leekens allaient cependant baisser d’un cran face à une équipe du Nigeria qui montrait des signes de rébellion, avec un Moses toujours aussi remuant devant et un bon Ahmed Musa. C’est même la formation de Gernot Rohr qui se procurait les meilleures opportunités dans les dix dernières minutes de la partie, comme cette occasion manquée par Iheanacho ! C’est donc tout naturellement que Moses a plié la rencontre, s’offrant un doublé dans les arrêts de jeu après une contre-attaque (3-1, 90e+2). Le Nigeria réalise une superbe opération, pointant à la première place du groupe avec 6 points, pendant que l’Algérie, dernière, n’en compte qu’un seul. Cette dernière devra obligatoirement réagir contre la Zambie, sous peine de se mettre très en danger en vue de la qualification pour la Coupe du Monde 2018. On rappelle que seul le premier du groupe se qualifie.