Bolt’Or sur le 100 m

A Rio, Usain Bolt a remporté son troisième titre d’affilée sur l’épreuve reine de l’athlétisme en 9 »81. Après sa victoire, nos confrères du journal l’Equipe se demande : Où faut-il désormais situer le Jamaïcain dans l’histoire du sprint, de l’athlétisme et des Jeux Olympiques ?

Dans le palmarès olympique et mondial, seuls deux athlètes supportent la comparaison avec Bolt : Carl Lewis, vainqueur cinq fois de suite (1983, 1984, 1987, 1988, 1991), et Maurice Greene, auteur d’un quadruplé (1997, 1999, 2000, 2001). Mais le Jamaïquain est le seul à avoir décroché six titres. Le seul, aussi, à avoir réussi le triplé olympique (2008, 2012, 2016).

Le record du nombre de médailles aux Jeux Olympiques, pour un athlète, est toujours détenu par le Finlandais Paavo Nurmi, qui dans les années 20 et 30, a décroché neuf titres sur des épreuves diverses telles que le 1500m, le 3000m steeple, le 10 000m ou le cross. Suit Carl Lewis, qui doublait sprint et saut en longueur (ce qui lui a permis de remporter quatre médailles d’or aux Jeux de 1984), et Ray Ewry, spécialiste du saut en hauteur, de la longueur et du triple saut… sans élan. S’il atteint son objectif de «triple-triplé» (100m, 200m, 4x100m), Usain Bolt dépassera ce dernier d’ici la fin des Jeux de Rio.

LAISSER UN COMMENTAIRE